Pourquoi le modèle Sudbury ?

Deux grands axes de réflexion nous ont guidés vers ce modèle. La première est d'ordre psychologique : le mal être des enfants poursuit sa fulgurante ascension : à un âge de plus en plus précoce, avec des conséquences, individuelles mais aussi familiales, de plus en plus catastrophiques et trop souvent malheureusement, sur le long terme.   

 

Ce constat, confirmé par des statistiques officielles, a rassemblé aujourd'hui autour de ces questions, des adultes, inspirés par les plus grands spécialistes de l'éducation au niveau international.

 

Pour que nos enfants puissent retrouver le plaisir d'apprendre et celui d'être ce qu'ils sont pleinement et enfin s'épanouir en tant qu'adulte ensuite, ces professionnels "du terrain" ont décidé d'agir et de lutter contre ce fléau, et ce quelles qu'en soient les raisons : mal être psychologique, raisons de santé graves, décrochage scolaire etc.

Après plusieurs années de recherche, ce modèle est celui qui nous a semblé le plus abouti pour l'épanouissement de l'enfant. Il suppose cependant, du fait de sa méthodologie, une grande remise en question de nos conceptions de l'éducation. Car notre modèle éducatif est celui créé pour répondre aux besoins très spécifiques de son époque, très différents des nôtres aujourd'hui.

 

C'est là qu'intervient le deuxième axe de réflexion : bien que nous ayons de plus en plus de haut diplômés, beaucoup d'entre eux se retrouvent très souvent au chômage alors qu'il y a quelques dizaines d'années seulement, un diplôme d'études supérieures était le garant d'un travail intéressant et bien rémunéré. D'après le Forum Economique Mondial, les formations dispensées aujourd'hui ne correspondent plus à la réalité du marché du travail car les compétences recherchées sont très différentes de celles qui sont enseignées. Au delà de ca, les grands spécialistes économiques du MIT (Massachusetts Institute of Technology) prévoient que 60% des métiers qui seront exercés en 2020 n'existent pas encore ! 

Nous sommes bien conscients que cette approche est radicalement différente de ce qui se pratique en France actuellement. C'est pourquoi nous vous invitons à consulter les articles, vidéos et documentaires que nous avons publiés dans notre onglet "nos références" et vous faire votre propre opinion.

Nos voisins européens ont, pour certains depuis longtemps déjà, légalisé dans leur paysage éducatif, les écoles démocratiques et certains mêmes, les apprentissages autonomes. Ils nous invitent par leurs exemples, à lâcher prise sur nos idées reçues de l'éducation et à faire confiance à nos enfants. Une belle leçon de vie pour nous, parents ! 

Skholè 2016