La pédagogie Sudbury est un cadre dans lequel les enfants sont auteurs et responsables de leur vie quotidienne, au sein d’un collectif d’âges mélangés, de 6 à 19 ans. La première école qui fut fondée par Daniel Greenberg en 1969, la Sudbury Valley School,  est située à Framingham (Massachusetts, USA), et il existe aujourd'hui une quarantaine d'écoles dans le monde. Sa pédagogie qui a beaucoup évoluée depuis sa mise en application première, repose sur deux fondements :

1. LES APPRENTISSAGES AUTONOMES :

Au sein de ce type d'école, les jeunes sont libres de déterminer leurs propres objectifs, et l’on confère une même légitimité à toutes les entreprises et tous les domaines. Ils se consacrent à ce qui les intéresse sans contrainte de programme ni de temps. En connexion avec leur nature et leurs aspirations profondes à chaque instant, ils jouent, explorent et pratiquent leurs centres d'intérêts. Avec la responsabilité de soi comme "compétence pilier" servant de terreau pour développer toutes les autres compétences utiles à la vie, les membres des écoles Sudbury bénéficient d'un cadre leur permettant de développer tous les outils dont ils ont besoin pour grandir en tant que personnes effectives dans la société actuelle.

Les statuts de notre association attribuent un pouvoir égal à chaque membre, quel que soit son âge, pour participer aux décisions collectives : écriture et application du règlement intérieur, aménagement et maintenance du local, gestion des ressources éducatives, finances, ressources humaines, relations publiques... Les membres apprennent ainsi à évoluer au sein d’une association de personnes impliquées dans un projet commun, tout comme les adultes le font dans leur vie réelle: en entreprise, en famille et en société. Ils acquièrent par l’expérience une compréhension profonde des enjeux complexes du vivre-ensemble et de la responsabilité de chaque individu pour faire sa part dans la protection du cadre collectif.

 

Les membres du personnel sont garants de cette approche par leur engagement à coopérer avec les enfants et les traiter en tant que personnes indépendantes. Ils gomment ainsi les rapports de domination toujours largement répandus aujourd'hui entre adultes et enfants, à notre sens nuisibles pour leur confiance et leur prise de responsabilités. Nous attendons principalement du personnel qu'il établisse et protège une culture de liberté et de respect. Là est la nécessité ultime, assurant un cadre propice à tous les apprentissages : un espace de sécurité au sens large (physique, psychologique, social) où chacun se sent à l'aise et en confiance. Le personnel met aussi à disposition des élèves son expérience et ses savoirs, bien que les apprentissages des élèves découlent principalement de leurs interactions dynamiques au sein d'un contexte multi-âge où l'on pratique des centres d'intérêts variés.

2. LA GESTION DEMOCRATIQUE :

Le second pilier de cette pédagogie est la gestion démocratique. Notre vision de l’éducation démocratique est celle donnée par l’EUDEC (European Democratic Education Community) : 

 

« Les jeunes devraient pouvoir choisir ce qu’ils font, quand, où, comment et avec qui, du moment que leurs décisions ne transgressent pas la liberté des autres de faire de même. Ils devraient aussi jouir d’une part égale du pouvoir de décision sur le fonctionnement de leur organisation, notamment sur le règlement intérieur et son application, participant ainsi à y instaurer un cadre de liberté, confiance, sécurité et respect. »

Notre école accorde ainsi à chaque membre, quel que soit son âge, une part égale du pouvoir sur les décisions concernant le collectif, selon un système de démocratie directe (1 personne = 1 voix). Chacun a une place égale au sein de l’école, que l’on soit enfant ou faisant partie des membres du personnel, que ce soit sur la prise de décision ou la possibilité de créer et de modifier le cadre de l’école. Cette responsabilité commune et collective de l’école est indispensable pour la liberté de chacun. 

Ce système est lui même axé autour de deux organes :

Le Conseil d'Ecole (CE)

Le CE est l'autorité de l'école prenant l'ensemble des décisions concernant le collectif. Il réunit l'ensemble des membres volontaires et prend ses décisions à la majorité des suffrages exprimés. Il se déroule dans un esprit de recherche et co-construction de solutions assouvissant au mieux les besoins du collectif, loin de la logique habituellement observée d'un camp qui affronterait un autre. 

C'est l'organe décidant de l'édition du règlement intérieur, et il délègue à un "Conseil de Justice" la responsabilité de décider de sanctions lorsque des règles ont été transgressées. Ils délègue aussi à diverses commissions la responsabilité de gestion (exemple : finances, aménagement du local, admissions). Au sein d’une commission, divers responsables peuvent être nommés en fonction des besoins et des tâches à réaliser.

Pour assurer la transparence et les opportunités de recours, le CJ et les Commissions présentent systématiquement leurs Comptes-Rendus en CE et s'exposent à une remise en question de leurs décisions. Le CE est ainsi l'unique autorité validant toutes les décisions de l'école.

Le Conseil de Justice (CJ)

Le Conseil de Justice (CJ) est une délégation du Conseil d'Ecole chargé de décider des sanctions à appliquer en conséquence des transgressions au règlement intérieur. Ce Conseil joue ainsi un rôle central pour la protection du climat de liberté et de respect mutuel, qui est fondamental au bon fonctionnement de toute école démocratique.

Le CJ se déroule en général dans un esprit de coopération pour résoudre des problèmes ensemble, entre membres consentants. Nous sommes loin de l'ambiance de certains tribunaux où un parti affronte l'autre dans un souci de protéger son intérêt personnel. Ici, c'est l'intérêt général qui est en jeu, et notre base de travail est une volonté partagée de solidifier un cadre sécurisant qui permette de vivre ensemble en protégeant l'espace privé et la liberté de chaque individu.

Il est composé de 2 membres élus pour 6 semaines et 3 membres en rotation sur 2 semaines. Il se réunit chaque jour à 11h et peut durer jusqu'à 12h30 tant qu'il y a des cas à traiter.

Skholè 2016